Marin de Charette le trouvadour

M
arin de Charette
le trouvadour

Marin de Charette le trouvadour

Marin de Charette est un personnage singulier qui vit dans les Cévennes. Il habite une petite maison dans la nature, près d'une rivière où il puise son inspiration.
Nous l'avons rencontré et nous avons eu envie de le découvrir un peu plus et d'aller explorer son monde poétique.
Un univers fait de poésie qui s'articule autour de l'écriture, il a publié plusieurs recueils, mais aussi autour de jeux et d'événements. Marin de Charette, dit le « Trouvadour », est un poète un peu à part, une sorte de franc-tireur qui se situe en dehors des sentiers battus.

Il privilégie un regard et un vocabulaire nouveaux, non seulement dans l'écriture avec ses jeux de verbe, mais aussi dans la création d'évènements particuliers.
Comment le définir ?
Marin est une sorte de chercheur du verbe, de trouveur d'idées, et c'est surtout un homme passionné qui aime parler, partager son univers relié à la terre, au ciel...
Peu à peu, il nous dévoile ses secrets toujours en lien avec la poésie, l'être, l'humain dans toutes ses dimensions.
Comme il le dit et l'écrit : « Toute existence est un poème ».
Progressivement, nous nous acheminons dans son monde peuplé de jeux, de fêtes, de performances, de transformances.
Marin dit ce qu'il a à dire...
La pratique de la langue, pour lui, n'est pas limitée à la langue, elle passe par des effets visuels et sonores ; ce qui intéresse cet homme, c'est le jeu du verbe, c'est à dire non pas la communication, mais plutôt la communion, le sacré. Marin joue, il joue avec les mots... « Je ne rigole pas, je source »...

Il existe une poésie des éléments qui restitue le langage à sa source, il désire une poésie tournée non pas vers le public, le social, mais orientée vers l'Univers.
Marin s'amuse alors à créer plein de choses comme par exemple les Jeux d' Oracles Poétiques.
Il nous explique la conception de ces jeux qui comportent 3 dimensions : ludique, oraculaire et poétique.
Ces jeux sont des jeux de l'être et du verbe.
Marin, infatigable voyageur, nous entraîne ensuite sur des chemins festifs avec la « fête des rêves, des reines et de la nuit » qu'il a créé il y a quelques années déjà.
Nous le suivons. Mais pourquoi cette fête ?
Parce que, dit-il, la nuit est l'écrin des rêves, et qu'il faut ré-attirer l'attention sur les rêves, contrepoint naturel de l'existence.
Alors, il a lancé cette nouvelle fête, libre, sans idéologie aucune, et qui se multiplie pour rester à une échelle tribale, afin d'éviter les lourdeurs d'organisation propres aux méga-rassemblements.
La nuit du 7 au 8 juillet (Fête des Rêves) est la co-date du 6 janvier, jour de la Fête des Rois (symbole solaire) qui marque, dans les latitudes Nord, douze nuits après Noël, la remontée de la lumière et du soleil.
Nous continuons notre périple dans ce monde plein de surprises, et nous écoutons quelques poèmes de Marin...
Marin le Trouvadour est bien tombé dans cette faille enchantée, et ses créations ne nous ont pas laissé indifférentes.

Elles nous ont emmenées au cœur de l'immense mystère de la vie, de l'être, et, comme l'a dit St Exupéry, « L'essentiel est invisible pour les yeux » - C'est d'abord l'acte de voir qui fonde le visible.

Texte : Lydie Behr

Site de Marin de Charette : http://www.marindecharette.com/

Renseignement et site de la Fête des Rêve sur :
http://www.fetedesreves.com/

Passer en plein écran   ↑ durée: 6 min. 01 s. Réalisation: Véronique Rouvel reportage suivant > < reportage précédent